Bourgeons de figuier

Bourgeons de figuier

Le vieux figuier du jardin est vraiment trop grand. Les figues ne sont plus accessibles. Les oiseaux se régalent, mais on aimerait en profiter aussi. D’autant que les figues sont très bonnes ! A déguster nature, en confiture ou avec du miel.

Une touche de miel sur une figue fraîche, on adore !


Les gens sont souvent étonnés de voir des figuiers pousser dans le Nord de la France, mais ça le fait !
Nous en avons même quatre au jardin.

Le plus grand mesurait donc 6-7 mètres cette année. Nous avons rabattu deux des trois troncs à 50 centimètres. On a conservé un troisième tronc, mais rabattu les branches secondaires à 50 centimètres du tronc.

Début mars, les bourgeons étaient là. J’en ai donc profité pour cueillir les plus beaux pour concocter un macérât glycériné de bourgeons de figuier.

bourgeon de figuier

La fabrication du macérât glycériné

Le macérât de bourgeons a des propriétés et indications reconnues empiriquement par les médecins phytothérapeutes : au niveau de la digestion (anti-acidité gastrique et anti-reflux) et il est aussi anti-stress.

J’ai récolté 10g de bourgeons. Je les ai coupé en deux. Je les ai placé dans un pot propre et stérilisé (un pot de miel recyclé).
J’y ai ajouté 200ml d’un mélange composé de 2/3 d’alcool fort (j’avais du whisky) et 1/3 de glycérine végétale, achetée en pharmacie.

Je laisse le pot 3 semaines dans le noir, en l’agitant régulièrement.
Dans 3 semaines, je filtrerai le mélange pour en ôter les bourgeons.

Les ingrédients : bourgeons, alcool alimentaire fort, glycérine
Le mélange est prêt et va macérer 3 semaines

Laisser un commentaire

Back to top